MT Lab | Zoom #5 - Covid-19 Culture + Tourisme

31 mars 2020

ÉTAT DE L’INDUSTRIE CULTURELLE AVEC VALÉRIE BOURGEOIS

Deux semaines après la première annonce de François Legault, est ce que les organisations culturelles telle que Culture Trois-Rivières sont aujourd’hui à l’écoute des solutions ou sont-elles encore en mode gestion de crise?

  • Le plus gros de la gestion de crise est passée.
  • Nous finalisons encore certaines choses.
  • Dans les prochaines semaines (ex. fin avril), les organisations culturelles seront davantage en mode ouverture et écoute de solutions.

Est-ce que les institutions culturelles sont capable de débloquer de l’argent pour trouver des solutions?

  • Pour Culture Trois-Rivières – oui. Pour les autres organisations, cela dépend du leadership des organisations.
  • Avec le maintien de programme de financement au niveau gouvernemental, les institutions culturelles détiennent encore des revenus permettant d’investir dans des solutions pour répondre à leurs besoins.
  • Les institutions culturelles sont encore plus aujourd’hui à la recherche de : 
    • nouvelles façons de faire découvrir ou redécouvrir la culture à travers différentes
      plateformes ;
    • contenus exclusifs à mettre en ligne ;
    • solutions pour automatiser/fluidifier des processus à distances (plateforme de travail
      collaborative, comptabilité, gestion RH, etc.)

Quels ont été les impacts de la crise pour Culture Trois-Rivières ?

Pour Culture Trois-Rivières, la première annonce de François Legault le jeudi 12 mars dernier a été le début de la crise. Considérant que Culture Trois-Rivières c’est 4 salles de spectacles, 2 centres d’art, environ 250 spectacles produits, une quinzaine d’expositions et bien plus, cette situation a eu un énorme impact sur l’organisation et ses services.

Il y a d’abord eu un sentiment d’urgence par rapport à l’annulation et au report de plus de 60 des spectacles prévus dans les prochains semaines. Il a ensuite été question de la fermeture des musées – ce qui eu un impact non seulement sur une partie des employés mais aussi les revenus pour l’organisation.

Culture Trois-Rivière a toujours été très traditionnel dans sa façon de fonctionner. L’organisation n’était pas préparer à faire face à cette situation exceptionnel qui a demandé d’un jour à l’autre à ce que tous les employés travaillent de la maison. L’équipe s’est donc rapidement mis en mode gestion de crise ce qui leur a permis d’arriver avec de belles solutions.

L’équipe de Culture Trois-Rivières est donc arrivé avec le projet En Mode Virtuel qui a comme objectif de continuer à faire vivre la culture dans les foyers de tous les québécois. Le projet se déconstruit en plusieurs idées:

  • Take over d’Instagram des artistes
  • DIY – Activité en Facebook live
  • Suggestion d’activité
  • Partage de contenu des partenaires

Au niveau muséal, cette situation crée aussi un enjeu au niveau des expositions internationales qui seront parfois retardés de plusieurs mois. Cela oblige donc les équipes des musées, comme le fait Musée de la Civilisation de Québec a redoublé de créativité pour créer de toutes pièces des expositions mettant de l’avant les artistes locaux.

ÉTAT DE L’INDUSTRIE TOURISTIQUE AVEC PIERRE BELLEROSE

Après les deux première semaine de cette situation, la gestion de crise commence à se placer et tous trouvent des solutions temporaires pour faire en sorte que le travail continu le plus normalement possible.

Le plus gros défi est sans aucun doute le casse-tête des événements. Comme il a été dit dans les derniers jours, Tourisme Montréal prévoit une saison estival en automne pour certains des événements et festivals. Cependant, plusieurs des dates entre septembre et novembre commencent déjà à être bien chargé avec des espaces événementiels déjà complètement réservé.

En ce qui concerne les congrès, plusieurs d’entre eux choisissent leurs destinations des années en avance. Cela peut donc créer une effet domino pour les destinations choisies d’une années à l’autre dans le cas d’un report ou d’annulation de l’événement.

L’équipe des ventes de Tourisme Montréal travaille donc d’arrache pied afin de convenir d’ententes avec chacun des congrès et événements ayant choisis la destination montréalaise cette année.