MT Lab Zoom #12 / Innovations + COVID-19 / Comportement consommateur en temps de pandémie

Avec Fabien Durif, Vice-Doyen à la recherche, Professeur titulaire du département de marketing ESG UQAM, Directeur de l’Observatoire de la consommation responsable (https://ocresponsable.com/) et Directeur du GreenUXlab – Laboratoire FCI de recherche en nouvelles expériences utilisateurs et en écoresponsabilité (https://greenuxlab.uqam.ca/)

 

L’Observatoire de la consommation responsable a lancé une vigie pour suivre les habitudes de consommation en tant de pandémie – Vigie Conso COVID 19

On y retrouve trois vigies :  

  • Quotidienne – Sondage hebdomadaire sur l’actualité (suite à une annonce importante du gouvernement par exemple); 
  • Hebdomadaire – Tous les samedis – Cette vigie mesures les mêmes informations chaque semaine au niveau de la routine de course, consommation responsable, etc; 
  • Mensuel – Regard par mois sur les habitudes de consommation visant à faire des prévision au niveau des comportements

 

Constats provenant des diverses vigies

Il y a clairement une modification de la routine de course – 

  • Les premières semaines, il y a eu une ruée vers l’épicerie dans l’optique d’emmagasiner le plus de produits alimentaires et hygiéniques possibles en vue du confinement.
  • Aujourd’hui, il y a une évolution vers une consommation visant davantage la diminution des visites à l’épicerie et l’emmagasinage de certains produits : le surgelé, les conserves, la farine, les oeufs, la levure, les gâterie  (gâteau, croustilles, bonbons), les produits d’hygiène)
    • Cette tendance est plus forte chez les femmes, 24 à 34 et les anglophones.

En ce qui à trait à la consommation responsable, il y a chute importante de au niveau des produits écologiques, équitables, végétaliens et végétariens. Cependant c’est la consommation en vrac qui a subit la plus grande chute considérant les enjeux sanitaires qui y sont reliés. 

On constate aussi une augmentation de l’achat local et de proximité. Celle-ci était déjà très forte, mais la promotion de cette habitude par les médias a considérablement fait augmenter cette habitude. Ceci dit cela reste très concentré au niveau de l’alimentation pour l’instant.

  • Trois facteurs pouvant avoir une incidence sur le choix de consommer local:
    • Le prix
    • Reconnaissance de la marque et son affichage
    • Disponibilité du produit et rapidité de réception

 

Perception des entreprises

Il y a un impact sur les marques, les actions qu’elles font et la façon dont les citoyens réagissent à ces actions.

  • Les citoyens sont très sensibles aux entreprises qui aident durant la crise : virage d’un produit pouvant aider à la résolution d’un enjeu lié la pandémie; action d’allègement du fardeau pour les consommateurs (ex: allègement de la facture). 
  • Les consommateurs ont une perception très négative des marques utilisant la crise comme moyen de marketing sans offrir d’action concrète (ex: seulement utilisé le #cavabienaller)

Au niveau du tourisme, culture et événement les gens souhaitent soutenir, via par exemple la consommation en ligne d’expériences offertes. Ceux-ci sont au courant que les mesures auront un impact sur leur été et ils s’attendent à avoir des activités via l’Internet. 

Pour la question des transferts de dépenses, certains ont reporté des achats importants (le plus souvent ce sont les séjours touristiques). Il n’est cependant pas possible de savoir si ce budget sera dépensé ailleurs ou sera simplement économisé jusqu’au retour à la normale.