Skip to content

Le centre-ville de Trois-Rivières, terrain de jeu pour innover

Avec sa longue histoire, riche d’un glorieux passé industriel, la ville de Trois-Rivières se tourne de plus en plus vers l’innovation et les start-ups. « Il était donc important de s’assurer que le milieu culturel et touristique de Trois-Rivières soit innovant », explique Daniel Rioux, coordonnateur au tourisme chez Innovation et Développement économique Trois-Rivières, et un des 12 grands partenaires du MT Lab. Je propose de vous partager leur expérience pour vous inspirer.

Pour canaliser ce vent de dynamisme qui souffle sur la cité trifluvienne, un partenariat s’est mis en place entre trois structures importantes : Innovation et Développement économique Trois-RivièresCulture Trois-Rivières et la Corporation des événements de Trois-Rivières« Ensemble, ces organismes ont la volonté de se doter d’outils supplémentaires pour se développer », précise Daniel Rioux.

Trois-Rivières

Leur partenariat avec le MT Lab a permis à de nouvelles idées de voir le jour, malgré la pandémie. Leur recette pour attirer les entrepreneurs? La municipalité offre son centre-ville aux startups qui veulent tester de nouveaux projets.

« C’est facile de fermer une rue chez nous, continue Daniel Rioux. Si une entreprise veut essayer une idée ou mettre au point un projet, on a beaucoup d’agilité. » Cette complicité avec les start-ups du MT Lab, Trois-Rivières veut l’avoir avec toutes les entreprises innovantes de la planète. « Nous faisons partie des régions les plus innovantes au Québec, ajoute-t-il avec fierté. Nous sommes le seul territoire à travailler avec le MT Lab, en plus de Montréal. »

Dès l’ouverture du MT Lab en 2017, la ville de Trois-Rivières y a vu une opportunité de développement unique. « On a voulu embarquer avec le MT Lab avant même son ouverture », confie-t-il. Après de nombreux échanges, Trois-Rivières signe en 2020 un contrat de 3 ans avec le MT Lab qui lui ouvre les portes de l’incubateur et de son réseau de start-ups, ici et à l’international. Une bonne façon de suivre l’émergence des innovations et de les tester en premier.

Isabelle Lopez, fondatrice et CEO de MySmartJourney, peut en témoigner. « Culture Trois-Rivières nous avait repérés avant même que nous ayons terminé de produire notre plateforme, explique la jeune entrepreneure. En 2018, nous avons été approchés lors d’une tournée du MT Lab à Trois-Rivières. L’équipe du musée Boralis a immédiatement adopté notre produit pour réaliser une activité meurtre et mystère. » MySmartJourney est un système qui permet de communiquer dans les lieux publics afin de raconter des histoires, de décrire l’environnement ou de diffuser des contenus spécifiques. « Notre bibliothèque de fonctionnalités préprogrammées sert facilement à créer et paramétrer rapidement des scénarios sophistiqués pour n’importe quel type de projet, poursuit Isabelle. Notre plateforme est souple et permet de s’adapter à différentes idées. »

Trois-Rivières

Pour MySmartJourney, Culture Trois-Rivières a été un client clé. « C’était un de nos premiers clients. Ça nous a permis de tester et de valider notre plateforme, de nous ajuster et d’améliorer notre produit, se rappelle Isabelle Lopez. L’équipe de Culture Trois-Rivières nous a challengés et proposé plusieurs nouvelles idées. » Depuis, MySmartJourney a déployé sa solution jusque dans la ville du Mans en France, à l’automne dernier, où elle est utilisée sur des points d’informations à travers la ville.

Isabelle Lopez souligne que l’innovation fait partie de la culture trifluvienne: « Ce qui me frappe le plus, c’est à quel point leurs organisations se coordonnent entre elles. Elles travaillent autour de projets communs, même lorsque c’est de la pure expérimentation.»

« À Trois-Rivières, on est un peu comme des mentors, conclut à son tour Daniel Rioux. On travaille pour nous, mais aussi pour les autres. On est là pour aider les startups, comme elles nous aident à innover. »

Se donner un espace pour attirer les opportunités, c’est le secret d’un Trois-Rivières innovant.

Paru initialement le 31 janvier 2022 sur Tourisme Express