Le centre-ville de Trois-Rivières, terrain de jeu pour innover

Trois-Rivières

Le centre-ville de Trois-Rivières, terrain de jeu pour innover

Avec sa longue histoire, riche d’un glorieux passé industriel, la ville de Trois-Rivières se tourne de plus en plus vers l’innovation et les start-ups. « Il était donc important de s’assurer que le milieu culturel et touristique de Trois-Rivières soit innovant », explique Daniel Rioux, coordonnateur au tourisme chez Innovation et Développement économique Trois-Rivières, et un des 12 grands partenaires du MT Lab. Je propose de vous partager leur expérience pour vous inspirer.

Pour canaliser ce vent de dynamisme qui souffle sur la cité trifluvienne, un partenariat s’est mis en place entre trois structures importantes : Innovation et Développement économique Trois-RivièresCulture Trois-Rivières et la Corporation des événements de Trois-Rivières« Ensemble, ces organismes ont la volonté de se doter d’outils supplémentaires pour se développer », précise Daniel Rioux.

Trois-Rivières

Leur partenariat avec le MT Lab a permis à de nouvelles idées de voir le jour, malgré la pandémie. Leur recette pour attirer les entrepreneurs? La municipalité offre son centre-ville aux startups qui veulent tester de nouveaux projets.

« C’est facile de fermer une rue chez nous, continue Daniel Rioux. Si une entreprise veut essayer une idée ou mettre au point un projet, on a beaucoup d’agilité. » Cette complicité avec les start-ups du MT Lab, Trois-Rivières veut l’avoir avec toutes les entreprises innovantes de la planète. « Nous faisons partie des régions les plus innovantes au Québec, ajoute-t-il avec fierté. Nous sommes le seul territoire à travailler avec le MT Lab, en plus de Montréal. »

Dès l’ouverture du MT Lab en 2017, la ville de Trois-Rivières y a vu une opportunité de développement unique. « On a voulu embarquer avec le MT Lab avant même son ouverture », confie-t-il. Après de nombreux échanges, Trois-Rivières signe en 2020 un contrat de 3 ans avec le MT Lab qui lui ouvre les portes de l’incubateur et de son réseau de start-ups, ici et à l’international. Une bonne façon de suivre l’émergence des innovations et de les tester en premier.

Isabelle Lopez, fondatrice et CEO de MySmartJourney, peut en témoigner. « Culture Trois-Rivières nous avait repérés avant même que nous ayons terminé de produire notre plateforme, explique la jeune entrepreneure. En 2018, nous avons été approchés lors d’une tournée du MT Lab à Trois-Rivières. L’équipe du musée Boralis a immédiatement adopté notre produit pour réaliser une activité meurtre et mystère. » MySmartJourney est un système qui permet de communiquer dans les lieux publics afin de raconter des histoires, de décrire l’environnement ou de diffuser des contenus spécifiques. « Notre bibliothèque de fonctionnalités préprogrammées sert facilement à créer et paramétrer rapidement des scénarios sophistiqués pour n’importe quel type de projet, poursuit Isabelle. Notre plateforme est souple et permet de s’adapter à différentes idées. »

Trois-Rivières

Pour MySmartJourney, Culture Trois-Rivières a été un client clé. « C’était un de nos premiers clients. Ça nous a permis de tester et de valider notre plateforme, de nous ajuster et d’améliorer notre produit, se rappelle Isabelle Lopez. L’équipe de Culture Trois-Rivières nous a challengés et proposé plusieurs nouvelles idées. » Depuis, MySmartJourney a déployé sa solution jusque dans la ville du Mans en France, à l’automne dernier, où elle est utilisée sur des points d’informations à travers la ville.

Isabelle Lopez souligne que l’innovation fait partie de la culture trifluvienne: « Ce qui me frappe le plus, c’est à quel point leurs organisations se coordonnent entre elles. Elles travaillent autour de projets communs, même lorsque c’est de la pure expérimentation.»

« À Trois-Rivières, on est un peu comme des mentors, conclut à son tour Daniel Rioux. On travaille pour nous, mais aussi pour les autres. On est là pour aider les startups, comme elles nous aident à innover. »

Se donner un espace pour attirer les opportunités, c’est le secret d’un Trois-Rivières innovant.

Paru initialement le 31 janvier 2022 sur Tourisme Express

L’innovation ouverte : le cas du Palais des congrès

innovation ouverte

L'innovation ouverte : le cas du Palais des congrès

Avec l’ouverture du Lab événementiel en 2019 et plusieurs collaborations concrètes avec de jeunes pousses innovantes, le Palais des congrès de Montréal démontre que l’innovation ouverte n’est pas seulement un objectif, c’est une réalité qui a déjà de nombreuses retombées.

innovation ouverte

Rappelons que l’innovation ouverte est l’expression consacrée pour parler d’une collaboration entre des entreprises d’un secteur ou d’une région afin d’accélérer la recherche et le développement d’innovations ensemble plutôt que chacun de son côté. Depuis sa création, le MT Lab facilite l’innovation ouverte auprès de ses grands partenaires, comme le Palais des congrès, dans le domaine du tourisme et du divertissement.

« Le Palais fait en effet partie de ces organisations innovantes qui désirent s’allier aux start-ups, souligne Emmanuelle Legault, PDG du Palais des congrès. De cette vision découle notre désir de nous rapprocher de partenaires comme le MT Lab et son réseau. »

Depuis quelques années, le Palais des congrès est littéralement devenu le carré de sable des start-ups. C’est le cas de Re-Ak, startup alumni du MT Lab, qui a pu tester son système d’évaluation de l’expérience des participants à l’aide d’outils biométriques dans un environnement événementiel.

« Notre solution fonctionnait avec des gens assis, mais elle n’était pas adaptée à l’événementiel, reconnaît Frederic Simard CEO, Re-Ak. Nous avons d’abord validé l’idée, puis nous avons travaillé avec le Palais des congrès afin d’adapter notre solution avec des gens en déplacement. » En comprenant les besoins sur le terrain et en testant sa solution dans la réalité de grands événements, Re-Ak a pu raffiner son offre et la valider tant au niveau technologique que stratégique.

innovation ouverte

« Le plus difficile, confesse Frederic, c’est d’entrer en contact avec les gens. Quand on a la chance de parler directement avec un client, c’est là qu’on comprend mieux ses besoins. On s’ajuste, on répond aux questions, on développe un prototype et on offre une meilleure solution. »

La collaboration avec le Palais des congrès a permis à Re-Ak de développer rapidement une solution efficace. « L’appui et l’impact ont été majeurs », précise Frederic Simard. Désormais, il peut proposer sa solution en s’appuyant sur la crédibilité et la visibilité du Palais. « Nous jouons pleinement notre rôle de catalyseur, se réjouit Emmanuelle Legault. Et nous profitons d’une nouvelle expertise pour nous distinguer auprès de nos clients. »

« Pour les petites entreprises comme la nôtre, explique pour sa part Gabriel Tétrault, CEOBrite4, start-up incubée au MT Lab en 2020-21, il est essentiel de trouver des partenaires qui nous donnent l’opportunité de rayonner. Le Palais des congrès a un réseau immense. Quand on dit qu’on travaille avec lui, ça nous ouvre des portes. »

Brite4 a répondu à un appel d’offres pour développer et moderniser le système de bornes de billetterie en libre-service. « On était avant tout dans le domaine de l’alimentation, précise Gabriel Tétrault. Nous mettons en place des solutions matérielles qui permettent d’interfacer avec les utilisateurs et les opérateurs. » La jeune pousse a travaillé avec TicketPro. « On est venu avec des propositions auxquelles ils ne pensaient pas », ajoute le CEO de Brite4. Il a ainsi proposé une solution innovante qui permet de faire un suivi à distance. « La pandémie a ralenti notre élan, admet-il. Nous devions tester nos bornes conçues et fabriquées à Montréal pour le Salon de l’auto 2021. Mais ça ne nous a pas empêchés d’avoir de nouveaux contacts. »

Les deux entrepreneurs s’entendent pour dire que la collaboration permet de répondre à des besoins spécifiques et que le partenariat avec une grande entreprise leur a ouvert de nouveaux horizons.

Créé en septembre 2019 par le Palais des congrès, le Lab événementiel propose par ailleurs un catalogue d’offres et d’entreprises innovantes avec pour mission de repenser les événements et d’offrir la possibilité de les personnaliser en fonction d’un public particulier et des objectifs de l’organisateur.

« Notre modèle d’affaires a évolué, poursuit Emmanuelle Legault. Notre ouverture à l’innovation fait partie d’un plan stratégique qui nous permet de nous distinguer sur le marché international. » Les experts du Lab événementiel déploient une série d’options innovantes comme les pauses-santé, le réseautage, des formules inédites de cocktail ou encore des expériences en intelligence artificielle qui donnent une valeur ajoutée aux événements.

« Avec un tel éventail de possibilités, conclut Emmanuelle Legault, le Palais des congrès devient un vecteur de la créativité montréalaise où l’innovation ouverte apporte de nouvelles perspectives. »

Paru initialement le 31 janvier 2022 sur Tourisme Express

830 000$ en bourses pour l’innovation touristique

innovation touristique - ville de montréal

830 000$ en bourses pour l’innovation touristique

MT Lab et le ministère du Tourisme (MTO) sont heureux d’annoncer que 19 entreprises touristiques innovantes se partageront 830 000 $ en bourses, afin de faire croître leur entreprise, leurs idées et participer activement à la relance de l’industrie touristique au Québec, grâce au Programme d’aide financière pour l’innovation touristique.

Le fonds d’innovation touristique mis en place par le MT Lab grâce au financement du MTO, vise à démocratiser l’innovation pour l’ensemble de l’industrie touristique au Québec et à accélérer la réalisation de projets structurants pour rehausser la qualité de l’offre des entreprises touristiques et contrer la rareté de la main-d’œuvre. Le volet Bourses a pour objectif de soutenir les entreprises innovantes du Québec présentant un fort potentiel de croissance économique ou touristique, qui peinent à trouver rapidement du financement traditionnel, ou qui cadrent difficilement dans les autres programmes gouvernementaux.

Les lauréats 2021

Bourse Excellence de 100 000$ chaque entreprise

Destinée aux jeunes entreprises innovantes à fort potentiel de croissance en tourisme qui ont montré des signes de succès et qui bénéficieraient d’un soutien supplémentaire pour améliorer leur produit ou leur service et faire croître leur entreprise

Hôtel UNIQ 
Hôtel Uniq comble le manque d’hébergement pendant les festivals en offrant un hébergement éphémère qui est un heureux mélange entre le camping et l’hôtellerie classique. Il s’agit d’un service clé en main qui fait découvrir des lieux naturels exclusifs à travers une expérience écoresponsable sous forme de village éphémère de 15 unités, en occupation double ou triple, avec toilettes, douches, cuisine, espace de repos commun et activités pop-up organisées tous les jours en fonction du lieu et événements culturels locaux.

MySmartJourney
MySmartJourney est un outil de création de parcours numériques pour les sites touristiques et culturels. Les professionnels du tourisme ont accès à une bibliothèque de fonctionnalités préprogrammées pour créer et paramétrer rapidement des informations multimédias dans des lieux grâce à un code QR, des puces NFC et des URL. L’objectif est de devenir la référence du déploiement rapide d’information multimédia dans les lieux physiques, autant les destinations que les établissements touristiques et culturels.

WeChalet 
WeChalet est une plateforme 100 % québécoise de réservation en ligne d’hébergement nature. Elle aide les propriétaires à centraliser la gestion des offres de leurs propriétés sur de multiples sites. WeChalet veut devenir la référence des chalets et hébergements nature au Québec. L’entreprise plante un arbre pour chaque réservation faite par sa plateforme.

Bourse RH de 50 000$ chaque entreprise

Cette catégorie permet de soutenir les jeunes entreprises innovantes à fort potentiel de croissance en tourisme afin de payer le salaire d’une ressource à l’interne pour accélérer sa croissance.

Alpha Premium
Alpha Premium aide les entreprises en hébergement et en écotourisme à augmenter leurs revenus en ligne en utilisant la tarification dynamique, la génération de trafic numérique et la stratégie de données. La compagnie gère présentement les revenus de 10 hôtels en Californie et elle offre des formations à 45 membres de l’Association des Stations de ski du Québec et Aventure Écotourisme Québec dans la gestion de revenus et de stratégies d’accompagnement.

Heralys Talent & Immigration
Heralys développe des outils pour améliorer l’intégration des talents issus de l’immigration. Elle veut réduire la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur du tourisme en attirant les immigrants et devenir la référence pour le placement et l’intégration de ces derniers au pays.

HookMotion
HookMotion est un logiciel utilisé principalement pour les casinos, qui permet la détection et le suivi automatique de petits objets en temps réel à partir de vidéo. Cette technologie utilise l’intelligence artificielle (IA) afin d’automatiser la surveillance en temps réel des tables de jeu en casino, sans détection du visage. Cela permet ainsi de réduire la charge de travail des employés de casinos pour qu’ils puissent se concentrer sur le service et l’accompagnement de la clientèle.

Locapaq 
Locapaq loue de l’équipement de plein air haut de gamme qui vise le touriste néophyte, avec option de formation et d’accompagnement clé en main. Cette solution permet l’accessibilité et la démocratisation du plein air et permet, grâce à son service complet, d’aider les gens à se connecter avec la nature, particulièrement les minorités visibles.

Navette Nature 
Navette Nature (NaNa) offre un service de transport collectif entre les centres-villes et les parcs naturels du Québec. Avec son offre, NaNa a le potentiel de devenir un leader en mobilité durable.

OTIS Nature 
OTIS Nature propose un réseau structuré de location d’hébergements touristiques d’accessibilité universelle de style glamping pour permettre aux personnes avec des limitations et/ou les générations vieillissantes de profiter du plein air et du camping. OTIS Nature est le premier réseau structuré d’hébergement touristique d’accès universel.

Pente à neige
Pente à neige offre une station de ski citadine au parc Ignace-Bourget depuis trois ans. Elle aimerait installer l’îlot 360 au parc Jean-Drapeau à l’hiver 2022-2023 et devenir l’unique endroit où skier à moins de 10 minutes du centre-ville. Son nouveau projet îlot 360 permet, entre autres, la glissade sur tubes, les bains festifs et la coproduction de spectacles. Ce projet d’activités hivernales pourrait être un déclencheur important pour le tourisme en devenant LA destination de loisirs d’hiver de la métropole.

Radish 
Radish est une plateforme pour mutualiser les besoins techniques des entreprises et des individus de la restauration en embauchant, en offrant le service de livraison, en formant des livreurs professionnels et en offrant l’équipement numérique aux acteurs de la restauration. À titre de coopérative, Radish a l’avantage d’offrir aux restaurateurs un service beaucoup plus abordable que les géants de livraison de repas à domicile.

Stay22
Stay22 propose aux événements un service qui localise les hébergements disponibles à proximité. Sous forme de carte intuitive, les voyageurs peuvent ainsi voir les prix et les types d’hébergement les plus proches de l’événement auquel ils participent.

Voile Sansoucy
Voile Sansoucy  désire passer de Club de voile à centre de plein air nautique pour offrir plus d’activités à la clientèle comme le kayak, la planche à voile, la planche à pagaie, le SUP Yoga, et plus encore. L’entreprise envisage également de se lancer dans la fabrication artisanale de voiles. Voile Sansoucy veut faire rayonner les Laurentides et bonifier l’offre touristique, surtout au niveau des excursionnistes.

Bourse incubé de 5 000$ chaque entreprise

Cette bourse s’adresse aux jeunes entreprises innovantes à fort potentiel de croissance en tourisme qui suivent un programme d’incubation d’un organisme de soutien au démarrage appuyé par le ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec, afin de favoriser le développement de l’entrepreneuriat innovant en tourisme.

4Elements 
4Elements est une plateforme interactive permettant de ludifier les espaces et de créer des expériences rassembleuses ancrées dans des lieux réels. La plateforme souhaite aussi bonifier l’expérience client pour renforcer l’attractivité, augmenter et diversifier les sources de revenus et optimiser les espaces libres.

iCollective 
iCollective est une application web collaborative qui permet aux gestionnaires d’assurer la cohésion et le bien-être de leur équipe à distance par une visualisation en temps réel de leur état et une offre de mise en relation entre collègues. Ce service aide au besoin de rétention RH dans le secteur du tourisme.

Lifeline
Lifeline offre la location de chargeurs portatifs pour téléphones intelligents et tablettes qui peuvent être empruntés et rapportés à l’une des nombreuses stations similaires sur un parcours (sur le principe de Bixi). Leur service répond au besoin de recharge des appareils électroniques des clients et touristes d’affaires.

Ramble 
Ramble est une plateforme de découvrabilité d’expériences uniques mettant en relation les résidents locaux et les touristes, qui souhaitent vivre des expériences créées par des individus et entreprises locales. Cette technologie répond au besoin de tourisme bienveillant en offrant des expériences authentiques avec les locaux qui répondent à des demandes nichées. (Ex. : promenades personnalisées, atelier de peinture ou de cuisine, apéros, etc.)

Retournzy
Retournzy offre un réseau circulaire de contenants réutilisables pour les lieux événementiels et certains établissements. Des dépôts à proximité permettent de rapporter les contenants qui seront lavés et réutilisés afin de diminuer les contenants à usage unique pour les établissements et événements qui offrent des « repas sur le pouce » à des touristes de passage.

Solutions Hilo
Solutions Hilo offre une solution de miroirs intelligents contenant des informations touristiques sur la destination, des services à proximité du lieu et à l’intérieur de celui-ci. Les Solutions Hilo sont installées dans des hôtels, aéroports, salles de congrès. Une innovation permettant de réduire les besoins en personnel de réception et d’augmenter les revenus avec des partenariats payants.

Pour découvrir plus amplement les entreprises et leurs solutions, visitez leurs sites Web et suivez-nous sur nos réseaux sociaux.

Citations

«  Stimuler l’innovation est une des clés pour assurer la compétitivité de notre destination. Je suis très heureuse que ce nouveau programme encourage l’innovation en tourisme, permettant ainsi à notre destination de se distinguer davantage. Ces bourses contribueront concrètement à réaliser les projets novateurs de jeunes entreprises touristiques et à les aider dans leur croissance. Nos entrepreneurs touristiques ont de nombreuses idées créatives à fort potentiel et notre gouvernement, en collaboration avec le MT Lab, continuera de les appuyer.  »  Caroline Proulx, ministre du Tourisme et ministre responsable des régions de Lanaudière et du Bas-Saint-Laurent

«  Ce nouveau programme daide financière est une première et nous sommes fiers de contribuer, à notre façon, à la relance du tourisme, mais surtout, de valoriser le travail des startups québécoises qui œuvrent dans ce secteur. Nous avons la chance daider ces innovateurs à percer le marché et à développer des solutions concrètes qui ont le potentiel daccélérer la transformation de lindustrie touristique. Nous souhaitons remercier vivement la ministre du Tourisme du Québec, Caroline Proulx, pour cette contribution exceptionnelle à la mise en place de ce programme daide porteur.  »  M. Pierre Bellerose, président du MT Lab. 

«  Ce fonds est un grand pas pour soutenir linnovation touristique et place en même temps le Québec comme un des leaders mondiaux en ce domaine. Le MT Lab a créé au fil des ans un écosystème d’entrepreneurs engagés et en mesure de contribuer à l’émergence de solutions novatrices destinées à l’industrie touristique. Grâce au support du MTO, nous sommes convaincus que ces bourses leur donneront le souffle nécessaire pour croître et participer à la relance touristique.  »  M. Martin Lessard, directeur général du MT Lab

Paru initialement le 19 janvier 2022 sur Tourisme Express

Bilan de la 17e Rencontre nationale du Etourisme de Pau, du 11 au 13 octobre 2021 : les destinations touristiques à la croisée des chemins, par Pierre Bellerose

etourisme

Bilan de la 17e Rencontre nationale du Etourisme de Pau, du 11 au 13 octobre 2021 : les destinations touristiques à la croisée des chemins, par Pierre Bellerose

Après 20 mois de COVID et les premiers signes de réelles reprises touristiques, les 17e Rencontres nationales du Etourisme de Pau (France) – les #ET17 – arrivaient à point nommé pour discuter des perspectives de la nouvelle réalité touristique. Du 11 au 13 octobre 2021, avec une participation record d’un peu plus de 900 délégués en présentiels (dont près de la moitié provenant de destinations touristiques), cet événement a été riche en contenu pertinent et en rencontres professionnelles.

En plus d’un temps magnifique à Pau, des conférences plénières et des ateliers en parallèle, elles poursuivaient leur ouverture au monde des startups avec un espace d’exposition dédié ainsi que la présence d’incubateurs en tourisme avec notamment une première délégation de l’incubateur MTLab. 

etourisme

Résumé de quelques temps forts que j’ai retenu de cette 17e édition :

La journée du lundi 11 octobre était dédiée à l’innovation grâce aux Rencontres Tourisme Lab Nouvelle-Aquitaine

Tourisme Lab – UNAT Nouvelle-Aquitaine (unat-nouvelle-aquitaine.fr)

Pour réfléchir à l’innovation et l’expérimentation au niveau et des territoires et faciliter la transformation numérique des professionnels, cet événement organisé par le nouveau « Tourisme Lab Nouvelle-Aquitaine » proposait des conférences sur de nouvelles expériences innovantes et de nouveaux produits correspondant aux attentes des territoires et des visiteurs.

À noter la présentation de Martin Lessard, directeur général du MT Lab, sur les dernières avancées de l’incubateur montréalais à nos amis français.

Rappelons que l’innovation ouverte est l’expression consacrée pour parler d’une collaboration entre des entreprises d’un secteur ou d’une région afin d’accélérer la recherche et le développement d’innovations ensemble plutôt que chacun de son côté. Depuis sa création, le MT Lab facilite l’innovation ouverte auprès de ses grands partenaires, comme le Palais des congrès, dans le domaine du tourisme et du divertissement.

« Le Palais fait en effet partie de ces organisations innovantes qui désirent s’allier aux start-ups, souligne Emmanuelle Legault, PDG du Palais des congrès. De cette vision découle notre désir de nous rapprocher de partenaires comme le MT Lab et son réseau. »

Depuis quelques années, le Palais des congrès est littéralement devenu le carré de sable des start-ups. C’est le cas de Re-Ak, startup alumni du MT Lab, qui a pu tester son système d’évaluation de l’expérience des participants à l’aide d’outils biométriques dans un environnement événementiel.

« Notre solution fonctionnait avec des gens assis, mais elle n’était pas adaptée à l’événementiel, reconnaît Frederic Simard CEO, Re-Ak. Nous avons d’abord validé l’idée, puis nous avons travaillé avec le Palais des congrès afin d’adapter notre solution avec des gens en déplacement. » En comprenant les besoins sur le terrain et en testant sa solution dans la réalité de grands événements, Re-Ak a pu raffiner son offre et la valider tant au niveau technologique que stratégique.

Photo_Martin_Lessard_Pau_2021_2

Les journées des mardi 12 octobre et mercredi 13 octobre étaient consacrées aux traditionnelles Rencontres nationales du Etourisme #ET17.

Ouverture par Paul Arseneault – YouTube

Paul Arseneault, notre ami de l’UQAM et du MT Lab, était le conférencier d’entrée à la plénière d’ouverture des Rencontres nationales de Pau du mardi 12 octobre. Toujours pertinent et incisif, sa conférence portait sur les « Enjeux du tourisme et sa relance post-COVID ». Il soulignait par des exemples fort pertinents les aprioris et les bilans un peu trop rapides de l’impact de la COVID sur les destinations touristiques. Paul a aussi appelé les participants à faire évoluer les modèles d’affaire et la façon de faire du tourisme. Les réponses faciles à cette sortie de crise ne seront pas à portée de main même si Paul soulignait quelques tendances ressortant de la sortie de crise qui se pointe peut-être à l’horizon…

etourisme

On a également eu aussi l’occasion d’entendre Lionel Flasseur faire le point sur la notion de Tourisme Bienveillant d’Auvergne Rhône-Alpes, dont le concept lancé il y a deux ans a donné lieu à plusieurs projets et actions très concrètes.  Une initiative unique et inspirante.

D’autres ateliers des #ET17 qui m’ont interpelé sont, entre autres, Tourisme Culture, on la fait cette révolution? et L’obsolescence programmée des sites web. J’ai aussi beaucoup aimé le 15 minutes chrono de Laurence Giuliani, avec ses réflexions fort pertinentes sur le numérique désirable.

François Bitouzet, ex-directeur de la communication chez Voyages-SNCF, intervenait sur la scène des #ET17 dans son nouveau rôle de Directeur général de Publicis Live. Son intervention, très suivie, s’est concentré sur le tourisme d’affaires dans son ensemble, secteur qui a très souffert durant la crise sanitaire. Sur les perspectives de relance, les solutions mises en œuvre pour numériser ou hybrider les événements, le tourisme d’affaires durables … une conférence phare des #ET17.

Rémy Knafou, géographe français spécialiste du tourisme et professeur émérite de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne clôturait ces Rencontres nationales avec un thème fort : « Adapter les destinations à la 4e révolution touristique ». Rémy Knafou qui a publié en mai 2021 le livre « Réinventer le tourisme. Sauver nos vacances sans détruire le monde », a esquissé les difficultés des destinations touristiques dans le contexte de l’hypercroissance touristique que nous avons vécue au cours des 15 dernières années. La crise sanitaire actuelle nous rappelle à l’ordre….

Avec plusieurs plénières, 24 ateliers et des délégués inspirants; les Rencontres nationales du Etourisme demeure un événement d’affaires de notre secteur incontournable. Vous trouverez tous les liens vers les conférences et ateliers sur la chaîne YouTube des #ET17.

Notez bien les dates des #ET18 : les 11, 12, 13 octobre 2022, toujours à Pau!

Terrasse_Pau_2021

Par Pierre Bellerose, consultant, président du MT Lab et participant aux Rencontres de Pau

Paru initialement le 19 octobre 2021 sur Tourisme Express

Tendance 2022 : une digitalisation des expériences

digitalisation

Tendance 2022 : une digitalisation des expériences

Si la crise sanitaire a été un électrochoc pour toute l’industrie touristique concernant l’importance du numérique dans les affaires, son adoption par le grand public ne fera que s’accélérer en temps de relance. À quoi peut-on s’attendre en 2022?

Le tourisme culturel… en ligne?

Un  sondage produit par la firme Léger réalisé l’an passé auprès des visiteurs du Quartier des spectacles de Montréal montrait que seulement 54% étaient prêts à retourner assister à un concert en festival une fois le confinement levé (71% pour les moins de 34 ans).

Le retour sur les lieux événementiels ne sera donc pas un automatisme. Lorea Goudour, analyste au Réseau de veille de la Chaire de tourisme Transat de l’ESG UQAM, souligne que «si la fatigue liée à la consommation culturelle à l’écran est bien réelle, les expériences hybrides vont viser un public différent qui correspond à une nouvelle réalité».

Par exemple, avec le confinement, le Centre Phi de Montréal, carrefour culturel de la réalité virtuelle (RV), avait proposé un service de location de casques de RV pour visionner sa programmation dans le confort de son salon et cela est devenu un vrai succès. Le CENTQUATRE-PARIS a même choisi de suivre leur exemple. Cet été, le Centre Phi a proposé un environnement complètement immersif à l’Arsenal avec son exposition L’Infini, qui permet une déambulation dans un grand espace tout en étant dans un environnement virtuel.

Il est maintenant possible, donc, de dire que l’invitation à voyager peut passer par le numérique.

Le numérique… en présentiel ?

ABBA Voyage est un concert prévu en 2022 du groupe pop suédois ABBA. Des avatars «holographiques» représenteront le groupe tel qu’il apparaissait en 1979. Les concerts «virtuels» ont lieu dans un espace de tout ce qui a de plus physique. Les vrais fans se déplaceront. Le numérique permet donc un retour au présentiel. Sur Twitter, le mot-clic #askABBA permet de rallier la communauté de fans qui comptent aller au concert.

La technologie des jeux vidéo et des effets spéciaux sort des studios et peut servir à attirer des foules à ces «concerts RV» et nous en sommes qu’aux premiers balbutiements.

digitalisation

Le métavers... d’entreprises?

Depuis plusieurs mois, dans les milieux de l’innovation, on entend beaucoup parler du concept de «métavers» qui est présenté comme un «double» de notre monde, un monde digital «permanent et parallèle au vrai monde» où plusieurs activités du travail et des transactions se feront. Microsoft a même parlé de créer un «métavers d’entreprises» qui pourrait transformer notre façon de travailler en ligne. Leur définition du métavers ressemble à une sorte de hub social futuriste, un espace où les avatars peuvent se rencontrer, un écosystème pour les applications connectées.

Au-delà du terme lui-même (qui renvoie à un monde de science-fiction à la Neuromancien, le roman de William Gibson, ou à Matrix, le film culte) c’est la reconduite de la promesse du «tout-numérique».

L’idée qui doit être retenue derrière cette expression de «métavers» est que la portion «virtuelle» de nos vies (télétravail, divertissement en ligne, réalité virtuelle et augmentée) nous amène de plus en plus à nous pencher vers des formes d’immersions numériques complémentaires à l’expérience sur le terrain.

Comme le contact humain est important dans le monde touristique, tout ne basculera pas en virtuel, loin de là. Mais ce qui s’en vient, c’est une «augmentation de nos expériences de voyage» par le numérique.

Deux exemples d’ici

Hoppin’ World, une startup du MT Lab, amène le public à découvrir des régions du Québec à l’aide de vidéos à 360° en «réalité virtuelle sociale». Cette «RV sociale» permet de se « téléporter » à plusieurs pour vivre l’émotion sans l’effet d’isolement du casque. Les attraits culturels touristiques peuvent ainsi être valorisés en amont de la visite avec une expérience guidée qui conserve le charme d’être en groupe tout comportant des vues inédites (par exemple, être sur la scène à côté du musicien, voler à bord d’un hélicoptère, etc.). Voilà une occasion pour les agences de voyages, par exemple, d’effectuer la promotion des expériences touristiques d’une destination. Pour en savoir plus : bit.ly/3usP2Hd.

digitalisation

Prologue.AI est une autre jeune entreprise du MT Lab qui conçoit des expériences immersives en temps réel basées sur la localisation. Utilisant la réalité augmentée, la vision industrielle et la spatialisation sonore, les contenus «XR» (Extended reality) racontent des histoires situées dans des espaces spécifiques, publics ou privés, afin d’étendre l’expérience qu’offrent les attraits et les événements grand public. Une nouvelle forme de galeries à ciel ouvert permettant de découvrir différents endroits d’une ville de façon ludique, artistique et divertissante. Pour en savoir plus : bit.ly/3iksbsD.

Le meilleur des deux mondes

La numérisation de l’économie se poursuit donc et il est à parier que les «expériences numériques» feront partie de la relance en 2022. Le réseau 5G continue lui aussi son expansion et permettra d’amener à terme une granularité de l’expérience à la destination.

Paru initialement le 4 octobre 2021 sur Tourisme Express

Innovation : biométrie et expérience olfactive

biométrie

Innovation : biométrie et expérience olfactive

Une entreprise innovante du MT Lab a présenté la première étude réalisée en biométrie sur l’appartenance culturelle en lien avec les perceptions des odeurs. Stimulation Déjà Vu, qui s’est positionnée comme leader de l’expérience olfactive en tourisme, a poussé plus loin sa recherche sur la réaction physiologique de la population face aux odeurs.

Avec la solution développée par RE-AK, une autre entreprise passée par le MT Lab, qui utilise l’analyse des expressions faciales et un ensemble de mesures biométriques compilées par des algorithmes, l’étude a permis d’obtenir une collection d’index émotionnels et cognitifs.

biométrie

Crédit photo: Étude le rapport de l’étude “Appartenance et expériences olfactives  : quand la biométrie rencontre nos émotions” Stimulation Déjà Vu

«Dans un premier temps, de façon globale, l’étude démontre les fortes différences culturelles en regard des réactions olfactivesCela démontre également que l’identité culturelle peut avoir un impact marqué sur la perception d’une création olfactive», révèle Stimulation Déjà Vu dans cette étude récente. 

Par exemple, la compagnie a observé une réponse émotionnelle beaucoup plus forte à l’épinette noire du Québec chez les néo-Québécois, où le niveau d’émerveillement (une combinaison de la joie et de la surprise) était 70% plus élevé que le niveau d’émerveillement des Québécois face à cette odeur.

Pour la biométrie, ce sont des données particulièrement intéressantes. Ça indique que l’aspect créatif dans la conception des odeurs pour l’expérience d’accueil peut être adapté à des publics touristiques différents.

Une collaboration qui porte fruit

En ouvrant ses portes en 2017, le MT Lab, qui a pour mission de susciter l’innovation et l’entrepreneuriat en tourisme, culture et divertissement, était loin de se douter qu’il allait aussi susciter des collaborations innovantes entre ses startups elles-mêmes.

Stimulation Déjà Vu (cohorte 2018-19) et RE-AK (cohorte 2019-20) ont immédiatement vu comment leurs solutions pouvaient être complémentaires et voir la valeur de collaborer ensemble.

Pour le domaine du tourisme, le MT Lab est particulièrement fier de voir ces entreprises continuer à se développer et innover au Québec.

Stimulation Déjà Vu a ouvert un bureau à Avignon, France, cet hiver, et vient de développer l’odeur du «nouveau Marseille».

RE-AK développe en ce moment les capacités à détecter «l’état émotionnel et cognitif» sans contact, dans un espace ouvert.

Pour consulter le rapport de l’étude Appartenance et expériences olfactives  : quand la biométrie rencontre nos émotions.

Paru initialement le 31 mai 2021 sur Tourisme Express

Le MT Lab remercie la Ville de Montréal pour son soutien de 200 000$ sur 2 ans

innovation touristique - ville de montréal

Le MT Lab remercie la Ville de Montréal pour son soutien de 200 000$ sur 2 ans

Le MT Lab remercie la Ville de Montréal, pour une contribution de 200 000$ au MT Lab sur les deux prochaines années. Ce soutien direct à l’incubateur spécialisé en tourisme favorisera les initiatives de maillage avec de grandes entreprises.

« Nous permettons à l’écosystème touristique de profiter de l’innovation des startups pour mieux répondre aux besoins post-COVID des voyageurs. Montréal est une ville adorée par les touristes. Nous voulons dès à présent permettre à nos acteurs clés de prévoir la reprise de leurs activités, lorsque cela sera possible », a expliqué Luc Rabouin, responsable du développement économique et commercial, ainsi que du design au comité exécutif

Premier incubateur de startups dédié au tourisme, à la culture et au divertissement en Amérique du Nord, le MT Lab est aussi un lien de rencontre entre les startups et le milieu touristique québécois. Il a su compter, au cours des dernières années, sur une douzaine de partenaires majeurs du milieu touristique, culturel et du divertissement pour soutenir ses efforts et son rayonnement.

Cette aide financière contribuera à soutenir le MT Lab pour lui permettre de continuer d’avoir un rôle actif dans la relance du tourisme, accompagné de l’industrie du tourisme, de la culture et du divertissement.

« Je tiens à remercier la Ville de Montréal pour cette contribution. Il s’agit d’une reconnaissance importante du MT Lab ainsi que des actions qu’il a entreprises au cours des dernières années. Le tout  permettra au MT Lab de consolider son statut de leader de l’industrie touristique en innovation à Montréal », a déclaré le président du conseil du MT Lab, Pierre Bellerose.

Paru initialement le 16 avril 2021 sur Tourisme Express

Sport et tourisme : le Parc olympique devient un pôle d’expérimentation innovant

expérimentation

Sport et tourisme : le Parc olympique devient un pôle d'expérimentation innovant

Le Parc olympique est devenu récemment le 12e partenaire du MT Lab. Son arrivée envoie le signal aux entreprises innovantes québécoises qu’un nouvel espace d’expérimentation s’ajoute, cette fois-ci pour «créer des expériences à échelle humaine dans un lieu symbolique et surdimensionné».

Le Parc olympique se positionne ainsi comme pôle d’innovation dans ce domaine, avec des retombées certaines pour l’ensemble du Québec. Et pour le MT Lab, voir un nouveau partenaire s’ajouter en pleine pandémie, c’est un signal fort.

expérimentation

Déjà, Montréal a été nommée dans l’Index canadien de l’impact sportif global (ISG Canada) la meilleure ville canadienne pour accueillir des événements sportifs en 2018 et en 2019. Le prestige olympique de Montréal attire déjà le monde sportif international. En mars, le MT Lab a coorganisé avec Business France des «pitchs» de solutions innovantes de plusieurs entreprises françaises spécialisées en sport, dont Digi-Sports, qui offre un «mur digital» (sur lequel est lancé une balle ou un ballon qui actionne des panneaux lumineux) dans le but de susciter la participation des visiteurs.

Des tendances en innovation

Suivront dans les prochaines semaines des présentations de solutions québécoises qui visent l’expérience d’accueil des visiteurs ou des services innovants répondant aux besoins identifiés pour ce lieu emblématique. Ces présentations offrent au partenaire un aperçu des tendances actuelles en innovation.

Un Café innovation «tourisme et sport», sous la forme d’un panel en ligne, est prévu le 7 mai prochain à 8h30, pour partager avec tous les acteurs en tourisme intéressés les premiers apprentissages sur l’innovation à la croisée de ces deux domaines. Ce panel sera animé par Guy-Joffroi Lord, directeur administratif de l’ESG UQAM, avec Alain Larochelle, vice-président, Exploitation et développement commercial, Parc olympique, Andréanne Paquet, gestionnaire, Marché sportif, Tourisme Montréal et Charles Frémont, directeur du Tremplin, de Paris & Co.

Au sein de l’industrie du sport, le tourisme sportif est le segment qui croît le plus rapidement. «En 2017, 4,89 millions de visiteurs s’y sont déplacés et ont dépensé 1,27 milliard de dollars canadiens», écrivait la Chaire de tourisme Transat. C’est donc un marché d’importance pour la croissance qui s’en vient. L’innovation en fait partie.

Le MT Lab et le Parc olympique souhaitent renforcer la synergie entre le sport, le tourisme, la culture et le divertissement et visent à susciter une nouvelle génération d’événements, de services, ou de contenus qui peuvent contribuer au renforcement de l’attractivité touristique.

À terme, la place du sport dans les stratégies de positionnement d’une destination ou son rôle dans le tourisme d’affaires profitera à tous, surtout face aux nouveaux enjeux de la relance touristique.

Paru initialement le 29 mars 2021 sur Tourisme Express

BUDGET 2021: Le MT Lab remercie la ministre du Tourisme du Québec pour sa contribution historique – 10 millions sur 5 ans pour le MT Lab

innovation touristique - ville de montréal

BUDGET 2021: Le MT Lab remercie la ministre du Tourisme du Québec pour sa contribution historique - 10 millions sur 5 ans pour le MT Lab

Le MT Lab remercie le gouvernement du Québec, et plus particulièrement la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, pour avoir inclus dans le budget du Québec 2021-2022 une contribution majeure et historique de 10 M$ au MT Lab sur les cinq prochaines années. Cette somme permettra, entre autres, de créer le premier fonds d’innovation dédié uniquement à l’industrie touristique.

Premier incubateur de startups dédié au tourisme, à la culture et au divertissement en Amérique du Nord, le MT Lab est aussi un lien de rencontre entre les startups et le milieu touristique québécois. Il a su compter, au cours des dernières années, sur une douzaine de partenaires majeurs des milieux touristique, culturel et de divertissement pour soutenir ses efforts et son rayonnement.

L’enveloppe consacrée à ce nouveau fonds d’innovation contribuera à soutenir et à accélérer la réalisation de projets structurants et innovants pour rehausser la qualité de l’offre des entreprises touristiques du Québec. Le tout permettra ainsi au MT Lab de consolider son statut de leader de l’industrie touristique en innovation.

« Cette annonce marque une étape majeure de la jeune histoire de l’innovation en tourisme au Québec. Il s’agit aussi d’une reconnaissance exceptionnelle du MT Lab ainsi que des actions qu’il a entreprises au cours des dernières années. Je tiens donc à remercier la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, pour cet appui majeur au devenir de l’innovation touristique au Québec. Je tiens aussi à souligner le travail de toute l’équipe du MT Lab, ainsi que les membres du conseil d’administration pour leurs efforts soutenus. Cette contribution du gouvernement du Québec change de façon durable le travail et le rayonnement du MT Lab en disposant pour cinq (5) ans des moyens permettant de réaliser nos ambitions, au bénéfice de toutes les entreprises touristiques », a déclaré le président du conseil du MT Lab, Pierre Bellerose.

Paru initialement le 29 mars 2021 sur Tourisme Express