Incuber l'innovation, accélérer les opportunités

Premier incubateur de startups dédié au tourisme, à la culture et au divertissement en Amérique du Nord, le MT Lab a été créé  par l’UQAM et Tourisme Montréal et a ouvert ses portes en septembre 2017. Situé au coeur du Quartier des spectacles de Montréal, à la fois lieu de rencontre, accélérateur de startups et plateforme d’échanges, le MT Lab accompagne des entreprises avec des solutions innovantes pour les grands joueurs de l’industrie.

 

Mission du MT Lab : soutenir l’entrepreneuriat et l’innovation en tourisme, culture et divertissement.

Vision : À l’horizon 2025, le MT Lab vise à:

  • Faire de Montréal et du Québec un pôle reconnu au niveau international en matière d’innovation pour les secteurs du tourisme, de la culture et du divertissement.
  • Être un catalyseur agile entre des jeunes pousses d’ici et d’ailleurs, l’écosystème de l’innovation et l’industrie touristique québécoise, afin de renforcer sa compétitivité.
  • Être à Montréal un haut lieu convivial et un carrefour d’échanges dynamiques suscitant l’entrepreneuriat innovant et accompagnant les incubés du MT Lab dans leur croissance.

Les axes d'innovation 2021 de l’industrie du tourisme, de la culture et du divertissement

Vous pensez avoir une solution innovante qui pourrait répondre adéquatement à l’un ou plusieurs de ces 8 axes d’innovation de l’industrie du tourisme, culture et divertissement? Participez au Programme Incubation et obtenez de la visibilité auprès de nos partenaires et de notre écosystème pour de potentielles opportunités d’affaires.

Mesure du comportement et de l’émotion vécue par le visiteur pour valider son niveau de sentiment et d’engagement, et solutions pour augmenter son taux de confiance, sa satisfaction et les probabilités de recommander l’offre.

Captation, structure, analyse et segmentation des données sur un lieu ou une destination pour prendre des décisions stratégiques plus ciblées et génératrices de revenus (ex. reprise de la demande locale et internationale, gestion des fluxs de passagers).

Aide à la compréhension des besoins en matière d’accueil, et algorithmes permettant d’offrir plus de flexibilité dans la prise de décisions et de réservations pour le visiteur une fois à destination et qu’il puisse apporter facilement des modifications à ses services ou les bonifiers (upsell) en cours de voyage.

Qualification du visiteur, profilage, data modelling et catégorisation des visiteurs pour mieux personnaliser l’accueil et les expériences qui leurs sont offertes ainsi que d’estimé l’élasticité du portefeuille historique pour des promotions éclairs ou dynamiques.

Traçabilité et qualification du visiteur tout au long de son parcours, grâce à une stratégie omnicanale (physique et numérique) permettant de l’engagement direct et personnalisé ainsi qu’une meilleure méthode d’attribution des acteurs et de leurs messages aux différents points de contact.

Solutions d’agrégation et de centralisation de l’information, afin que les différents acteurs du tourisme, de la culture et du divertissement sur le territoire (région, province ou pays) puissent mieux partager l’information, se coordonner et harmoniser le service au visiteur de manière cohérente, dans le respect des normes les plus strictes en matières de sécurité de l’information et de protection de la vie privée.

Outils d’automatisation pour maintenir l’engagement, accélérer et faciliter la veille stratégique et de la concurrence, détecter les tendances et les opportunités sur le marché (ex. lecture par mot-clé), pour se doter d’une meilleure intelligence d’affaires, maximiser les temps sociaux (fêtes culturelles et vacances) et détecter les nouveaux signaux de marché qui n’étaient traditionnellement pas utilisé pré-covid pour prédire la demande.

Accélération du temps de traitement des données afin de renforcer les capacités d’interaction en temps réel (ex. l’utilisation de la 5G avec l’optimisation de la bande passante et réduction du temps de latence), notamment pour l’intégration de technologies ciblées telles que l’IoT, la réalité virtuelle ou augmentée ou la reconnaissance vocale.

Solutions permettant d’assurer et de renforcer la cybersécurité des données, dans un contexte d’utilisation accrue du numérique et dans le respect des normes les plus strictes en matières de sécurité de l’information et de protection de la vie privée

Solutions favorisant compatibilité entre diverses architectures de données et d’outils technologiques, notamment pour faciliter les nouvelles intégrations et la collaboration avec des joueurs intermédiaires (ex. agences de voyage).

Formation et outils permettant de mieux cibler les opportunités d’usage des données et des métadonnées, et pour maîtriser l’utilisation des informations générées par l’agrégation de ces données.

Adapter l’experience client à destination (ex. aéroport ou abord du vol) aux nouvelles normes post COVID avec une experience sans contact et/ou interface biométrique.

Diminuer le sentiment de stress et d’appréhension des visiteurs grâce à l’intégration d’installations ou d’expériences appaisantes ou ludiques, notamment dans les temps d’attente.

Adaptations technologiques ou non assurant la sécurité et la santé des visiteurs (ex. expérience sans contact), et permettant de leur communiquer facilement l’information liée aux mesures mises en place, les normes à respecter ainsi que les possibilités d’assistances.

Adaptation et facilitation de la logistique d’accueil en fonction des conditions météorologiques, et plus particulièrement pendant la saison hivernale propre au Québec, et des saisons touristiques (haute et basse) et dispositifs pour intéragir avec le client en cas d’annulation, de changement d’horaire et/ou d’alerte météo.

Services ou produits permettant d’autonomiser le visiteur à destination pour limiter les interactions, grâce à des outils de recommandations d’expériences et d’itinéraires personnalisés et des méthodes permettant d’identifier ses intérêts de voyage à court et longterme.

Faciliter l’accueil adapté (en ligne et sur place) aux clientèles de plus en plus segmentées : en créneaux émergents (ex. e-sport, marathoniens, vélo, chasse et pêche, golf, observation de la faune, patrimoine religieux, etc.) et pour la clientèle à capacité physique réduite.

Solutions pour combler le retour à certains besoins primaires et sanitaires, liés à l’hygiène (ex. lavage de mains, entretien des salles de bain, etc.) tout en optimisant les processus opérationnels.

Facilitation de la capacité d’accueil (ex. points d’entrée et contrôle des droits d’accès) et gestion des flux des visiteurs, tout en respectant les mesures sanitaires, particulièrement dans les lieux éloignées ou en nature, qui voient leur achalandage augmenter post-pandémie.

Concilier les processus d’accueil d’une clientèle mixte : locale et internationale.








Gestion des flux et mobilité sur le territoire avec une perspective plus locale, en maximisant les expériences de proximité (découverte d’un quartier, d’une ville, d’une région) et les modes de mobilité active.

 
 

Outiller les lieux d’accueil des régions plus éloignées et en nature, afin de diagnostiquer en temps réel les taux d’occupation, les capacités et analyser de façon prédictive les opportunités de forfaitisation et les risques de surcapacité de l’achalandage et ce pour chacune des saisons (transfert des villes vers la nature et les régions).

Solution accessible en mode hors réseau (ex. territoires éloignés, transport aérien, réseau souterrain).

Repenser le parcours du visiteur en prenant en compte les nouvelles mesures sanitaires et de distanciation physique.

Définir les nouveaux standards d’expérience client : sanitaire, sans contact, à bord des avions, passeport santé/biométrique.

Expériences permettant aux visiteurs de participer, d’expérimenter et de contribuer au développement de l’offre et au bien-être collectif de la communauté locale et de son patrimoine.

Réinvention du point de vente et des plateformes d’achat en ligne, avec une accessibilité accrue à des produits locaux (ex. agroalimentaires, artisanat, etc.) et favorisant des retombées économiques pour la destination.

Intégration de nouveaux outils numériques et interactifs pour maîtriser les expériences 100% en ligne ou hybrides et ce, tout au long du parcours du visiteur (avant, pendant, après l’expérience) et permettant des nouvelles sources de revenus, tant pour les secteurs du tourisme d’agrément, culturel, du divertissement que d’affaires.

Solutions clés en main (ex. forfait ou plateforme) pour la réservation et l’achat en ligne avant, pendant et après la visite, et produits ou services complémentaires à une expérience et à sa distribution et diffusion.

Outils permettant l’autonomisation de l’expérience par le visiteur, et accessibilité à des expériences individuelles (ex. guide ou concierge numérique) et l’évaluation de ces dernières.

Création de nouvelles expériences et de nouveaux concepts multisensoriels, interactifs et/ou immersifs, qui permettent de fluidifier et ludifier la gestion des flux des visiteurs et de renforcer l’attractivité.

Personnalisation d’offres plus ciblées par intérêt ou par thématique (ex. routes et circuits touristiques) et développement de forfaits pour faire bénéficier un maximum d’acteurs sur un territoire (ex. plateforme), un lieu ou un réseau à l’échelle pan canadienne (ex. hôtels, restaurants, lieux de congrès, etc.).

Repenser et outiller les lieux et destinations nécessitant une revitalisation de l’offre pour bonifier ou faire évoluer l’offre existante (ex. chambres d’hôtels, lieux de réunion et de congrès, centre sportif, etc.) tout en développant de nouvelles sources de revenus (ex. nouvelle usage d’un lieu) et en préparant le retour progressif des visiteurs d’agrément et d’affaires locaux et internationaux.

Vitaliser et maintenir l’accès aux produits, services et événements culturels pour contribuer au bien-être.

Solutions enrichissant l’offre et l’expérience du Québec en période hivernale, ou adaptative en fonction des saisons.

Aménagements, design ou mobilier modulables ou réutilisables pour des espaces multifonctionnels, et réaménagement d’espaces pour lesquels la raison d’usage a changé ou évolué suite à la pandémie.

Solutions d’automatisation et de robotisation permettant d’augmenter ou d’améliorer la productivité d’un ou plusieurs départements, ou autres technologies émergentes permettant l’identification de processus problématiques et pouvant remplacer les tâches à valeur non ajoutées ou des situations complexes à optimiser pour l’humain.

Outils d’aide à la prise de décision et permettant d’augmenter les revenus autonomes.

Outils collaboratifs optimisant la communication interne et la centralisation d’informations, particulièrement dans un contexte d’augmentation du télétravail.

Développement de processus plus agiles et flexibles, intégrant la mutualisation des compétences.

 
 
 

Outils permettant de mieux cibler les enjeux de formation et d’autonomisation des équipes (permanents et temporaires) et des gestionnaires, pour augmenter la mobilisation des employés, la qualité du service à la clientèle et diminuer le taux de roulement.

 

Mise sur pied d’outils de communication pour rétablir la confiance des talents et les encourager à se réinvestir dans le secteur du tourisme, culture et divertissement, et pour attirer et recruter de nouveaux talents, notamment auprès de la relève.

Augmentation de la confiance et des responsabilités aux employés (avec des outils technologiques ou non technologiques) plus agiles et flexibles pour la gestion des dossiers, la gestion du changement et l’accès à l’information.

Solutions alternatives au manque temporaire de main d’oeuvre pour augmenter la productivité et l’efficacité : marque employeur, rétention, mutualisation, optimisation, automatisation, robotisation.

Outils de formation et de planification de développement des compétences pour aider les employeurs et gestionnaires à mieux gérer les imprévus et leurs équipes en temps de crise (faire plus avec moins de ressources).

Formations de mise à niveau pour l’utilisation de nouvelles données et technologies intégrées en entreprise (outils de gestion de bases de données, outils de communication internes ou par vidéo-conférences, etc.)

Formation pour accompagner les lieux d’accueil situés dans des régions éloignées, afin de mieux planifier leur capacité et leur expérience d’accueil.

 

 



Solutions pour la fidélisation (nouvelles méthodes et offres), l’engagement corporatif, la découverte de destinations hors-Québec et le développement d’offres de proximité pour stimuler la demande.

Moyens originaux de promouvoir les régions plus éloignées.

Définition ou redéfinition des valeurs d’une destination et adéquation de la promotion avec celles-ci, pour générer de la demande chez les visiteurs ciblées qui partagent des valeurs similaires, pour une destination plus harmonieuse.

Intégrer un bon équilibre entre les outils, les moyens de promotion et de marketing direct visant la clientèle locale, tout en maintenant l’intérêt des marchés étrangers et médias.

Capturer les attentes, les irritants et « best pratices » pour mieux représenter la diversité, assurer l’accessibilité universelle et répondre aux besoins de clientèles spécifiques : locales, LGBTQ+, multilinguisme, pluriculturalisme, personnes à capacité physique réduite, etc. et développement d’offres (en ligne et sur place) liées à des thématiques ou des créneaux de marché bien précis (ex. e-sport, vélo, chasse et pêche, golf, observation de la faune, patrimoine religieux, etc.).

Rebâtir la confiance pour la destination en communiquant les mesures de santé et de sécurité mises en place, en mode collaboratif avec les destinations (villes, associations, gouvernement, etc.).

Moyens permettant de donner une voix aux résidents des destinations locales pour renforcer et communiquer aux visiteurs l’image d’une destination harmonieuse.

Intensification et amélioration de pratiques écologiques et durables, pour atténuer l’impact environnemental à destination et préserver le patrimoine matériel et immatériel (ex. gastronomie, icônes faune et flore).

Rôle des visiteurs pour générer un impact sur la communauté et le lieu d’accueil, dans une perspective de tourisme durable et de responsabilité sociale et environnementale.

Intégration de technologies propres et sensibilisation et de bonnes pratiques durables et sans déchet, avec l’augmentation de l’intérêt pour les destinations natures et de plein air.

Accès accru à l’achat de produits et services locaux, d’offres de divertissement pour le visiteur pour une participation active à la préservation des richesses du territoire et générer de l’impact positif sur la communauté. Mise en valeur du caractère culturel, de l’identité et des valeurs de la destination québécoise.

Implication des résidents des destinations locales au coeur des activités pour utiliser leur force de levier comme ambassadeurs et ainsi établir une relation harmonieuse entre visiteurs et citoyens.

Réutilisation de technologies (ex. code QR, outils de géolocalisation, etc.) ou d’installations existantes, et diminution de l’impact causé par l’accroissement de l’utilisation du numérique (ex. bonne gestion de données et des courriels pour diminuer la surutilisation des serveurs).

Plan de développement durable, implication sociale, éco-conception, réduction ou compensation des émissions de gaz à effet de serre.

MTLAB_4338

Notre histoire

Le tourisme à Montréal et au Québec est un véritable moteur économique. Pourtant, le retard de cette industrie en ce qui a trait à l’innovation a été démontré dans le cadre de plusieurs études, entre autres par la Chaire de tourisme Transat de l’ESG UQAM.

Au printemps 2015, une délégation de l’École des sciences de la gestion de l’UQAM (ESG UQAM), de la Ville de Montréal et de Tourisme Montréal s’est déplacée à Paris pour rencontrer l’équipe du Welcome City Lab, un programme d’incubation de l’innovation dans le tourisme.

L’idée a alors germé de collaborer pour la mise sur pied d’une initiative similaire au Québec.

Le MT Lab a été mis sur pied par l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et son École des sciences de la gestion (ESG UQAM) et grâce au support de Tourisme Montréal le projet a pu voir le jour. La participation financière de la Ville de Montréal et du Ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire a permis d’aménager les locaux au coeur du Quartier des spectacles.

L'équipe du MT Lab

Martin Lessard

Directeur général

martinlessard
@mtlab.ca

Simon Trépanier

Gestionnaire – Activités inter-partenaires

simon@mtlab.ca

Florence Barbeau

Gestionnaire – Programme Innovations Touristiques (en congé maternité)

Benoît Vuignier

Gestionnaire des Programmes

benoit@mtlab.ca

Andréa Trépanier-Tardif

Coordonnatrice – Programme Export

andrea@mtlab.ca

Carole Morata​

Gestionnaire – Accueil et coworking

carole@mtlab.ca

Cécile Martin

Coordonnatrice – Communications et marketing

cecile@mtlab.ca

Le conseil d'administration

Pierre Bellerose

Président

Consultant et ASC

Paul Arseneault

VP du CA

Professeur de marketing à l’ESG – UQAM

Stéphanie Normandin

Secrétaire

Conseillère légale

Groupe ALDO

Maude Lavoie

Trésorière

CPA auditrice, CA

Partenaire, Audit, Associée chez Ritcher

Valérie Bourgeois

Directrice générale

Boréalis & Culture Trois-Rivières

Carl Frédéric de Celles

Président

iXmédia

LP Maurice

Président

Busbud

Guy-Joffroy Lord

Directeur administratif

École de sciences de la gestion (ESG) UQAM

Aude Clotteau

Directrice du centre ESG+ et développement des affaires

École de sciences de la gestion (ESG) UQAM

Caroline Roger

Directrice, Service partenariats & soutien à l’innovation

UQAM

Eric Albert

Président Directeur Général

Centre Phi

Nos grands partenaires

Chaque année, nos 12 grands partenaires identifient les thématiques d’innovation prioritaires et sélectionnent les startups qui font partie de la cohorte pour le parcours d’incubation. 

Les membres fondateurs sont l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et son École des sciences de la gestion (ESG UQAM), Tourisme Montréal, et la Ville de Montréal. Le MT Lab est fier partenaire du Welcome City Lab de Paris (incubateur en tourisme).